Historique et Origine du Berger Blanc Suisse

 

 

 

Télécharger le standard N°347

Standard FCI - 12.08.2011 /en PDF

L'ORIGINE : L'HERITAGE DE MAX VON STEPHANITZ

S' il n'est pas le premier a avoir sélectionné les chiens de berger en vue de la création du berger allemand, Von Stephanitz reste celui qui mena à terme cette entreprise. Il est aujourd'hui encore considéré comme étant le père du berger allemand.

Von Stephanitz trouva le chien qui devait servir de modèle aux nouvelles sélections de la race le 3 Avril 1899 à Karlsruhe. Ce n'est pas un hasard si se tient là bas une grande exposition où figurent tous les éleveurs Allemands connus.

Ce chien était Hektor Linksrhein, rebaptisé par Von Stephanitz Horand Von Grafrath.

Dans toute l'Allemagne, les éleveurs commençaient à appliquer les théories génétiques de Gregor Mendel, et les nouvelles sélections donnaient des résultats meilleurs que les anciennes races apparues de manière naturelle. Ainsi, la génétique prit le pas sur la sélection naturelle. En Angleterre par exemple, on croisa différentes sortes de bergers écossais, et ainsi naquit le Colley.

 

Von Stephanitz avait un rêve, créer le chien de berger idéal.

Avec son ami Meyer, ils cherchèrent en vue de la sélection des chiens présentant des qualités particulières: ils devaient être robustes, sains et intelligents, avoir les oreilles droites et le pelage moyennement court. De plus, ils devaient être aimables et aimer apprendre, pour faciliter leur entraînement.

Von Stephanitz et Meyer fondèrent l'union des bergers allemands en Avril 1899 (le Schäferhund Verein, S.V.). Stephanitz devint président du club, et délivra le premier pedigree à son chien Horand.

En très peu de temps, le nombre de membres atteignit les 50 000 et continua encore à augmenter. Il en alla ainsi pendant 36 ans, jusqu'à peu avant sa mort en 1936.

En 1921, Stephanitz écrivit un ouvrage imposant de 776 pages: "Le berger allemand en mots et en images". Ce livre représenta un grand pas dans le nouvel élevage. Il y eu malheureusement des dissensions au sein du club: pour certains, l'élevage devait être concentré sur le chien de travail, d'autres voulaient uniquement des chiens d'exposition, et enfin quelques uns ne pensaient qu'à gagner de l'argent.

Comme Stephanitz l'écrivit dans son livre, le groupe qui aurait le plus de chances de gagner de l'argent serait celui qui voudrait en même tant un chien de travail et un chien d'exposition.

Dans cet ouvrage, Stephanitz dit aussi avoir utilisé le berger de Thuringe pour l'élevage à cause de ses oreilles droites et de son pelage gris-loup. Il inclut aussi d'autres sortes de chiens de berger tels que le Pomeranien, le Hanauer et le Wurtemberger dans le cercle génétique.

L'ORIGINE : HORAND VON GRAFRATH

 Horand est le chien à l'origine de la race du berger allemand.

       Quelque soit la ligne de sang qu'ils suivent, tous les bergers allemands sont des descendants de Horand. En effet Stephanitz, l'architecte de cette race, employa Horand comme base pour son programme d'élevage, c'est à dire la détermination de l'actuel berger allemand. Horand était exclusivement utilisé pour la reproduction.

      Plusieurs milliers de chiens furent enregistrés dans l'union fondée par Stephanitz et Meyer, et tous étaient lies à Horand d'une manière ou d'une autre.  Or,quand on observe les ascendances de Horand, force est de constater que le blanc était une couleur naturelle du chien de berger.

      Horowitz, juge anglais et écrivain sur les chiens de berger, donne d'importantes indications sur le berger blanc dans son livre écrit en 1923, "Le chien loup alsatien" . Il rapporte qu'en 1882, deux chiens blancs faisaient partie de l'exposition de Hannovre: l'un était Greif, né en 1879. Greif fut de nouveau exposé à Hannovre en 1887. Un an plus tard, à l'exposition de Hamburg de 1888, Greifa, un autre berger blanc, fut exposé. En 1889, à Kassel, fut exposé Greif II, blanc également. Ces trois bergers blancs, Greif, Greifa et Greif II appartenaient au Baron Von Knigge. On retrouve presque la même information sur Greif et Greifa dans le livre "Le berger allemand, son histoire, son évolution et sa génétique" de M.B. Willis.

Horand Von Grafrath

Il est donc évident que génétiquement la couleur blanche est inscrite dans la race.

Greif, le blanc, était le grand père de Horand. Les influences génétiques des grands parents sont très déterminantes. Horand Von Grafrath, le chien d'origine de Stephanitz, portait assurément des gènes determinant la couleur blanche dans sa ligne de sang. Plusieurs des petits enfants de Horand furent donc blancs ou continuèrent à porter ses facteurs génétiques.

L'éleveur de Horand était Mr Friederich Sparwasser de Francfort. Horand est né le 1er Janvier 1895. Un de ses frères, Luchs 155, joua aussi un rôle significatif dans l'élevage et l'apport génétique.

 Ainsi, il est bien certain que le berger blanc n'est pas une anomalie ou le résultat d'une mutation génétique, puisque déjà les ancêtres du berger allemand étaient blancs.

Dates significatives dans l'histoire du berger blanc ... ici

Extraits du livre: " A la découverte du berger blanc américain" par Daniel Jumentier et Bénédicte Michoux, aux éditions Philippe Gérard.

 

 

 

backtop